try another color:
try another fontsize: 60% 70% 80% 90%
www.medieval-competition.eu

Agôn: Francfort ,16-18 juin 2011

Il s’agit d’éclairer les aspects apparemment les plus simples de la compétition telle qu’on l’entend aujourd’hui : la compétition « sportive », les concours, combats, luttes, défis, tournois, jeux, courses, chasses, joutes oratoires etc., où la rivalité s’exprime dans le cadre de l’émulation plus que dans celui du conflit, où les règles sont a priori communément acceptées par les adversaires-partenaires. Qu’est-ce que gagner, être le meilleur individuellement ou « en équipe », être encouragé par des supporters, être récompensé ? L’« athlétisme » peut être aussi celui pour Dieu. Dans quel contexte valorise-t-on la compétition ? Dans quelle mesure celle-ci est-elle un substitut ou un masque pour d’autres rivalités ?
Outre les études de cas occidentaux, il sera bon de faire un état des lieux comparatif : partant d’un substrat antique commun où la compétition est une pratique habituelle et cultivée par beaucoup, quelle est son évolution en Occident latin, Orient grec, Islam, et que nous apprend une telle comparaison sur les sociétés régionales étudiées ?

On analysera également les formes et les buts de la compétition entre les groupes et à l’intérieur des groupes et réseaux, dans une perspective dynamique. On prendra en considération les groupes déjà constitués mais aussi les groupes en construction, dont l’identité se définit par la compétition (compétition entre clercs et laïcs, entre évêques et moines…., entre les classes d’âge).

CET ATELIER A FAIT L'OBJET D'UNE PUBLICATION EN 2012: http://www.medieval-competition.eu/?q=node/6