Manifestations scientifiques

Après une rencontre préliminaire destinée à affiner les concepts et la perspective interdisciplinaire, deux types de réunions sont envisagés : d’une part des journées d’étude/ateliers/tables rondes sur un thème autant que possible limité, d’autre part des colloques thématiques (qui pourront avoir été préparés par les ateliers) permettant de décliner des aspects particuliers de la compétition entre 400 et 1100 ou de l’étudier au contraire sous toute ses facettes pour une période plus restreinte. Les journées d’étude/ateliers/tables rondes ne seront pas forcément publié(e)s en tant que tel(le)s, mais peuvent donner lieu soit à des mises en ligne, soit être intégré(e)s dans les volumes issus des colloques.

Ateliers

Plusieurs ateliers et journées d'étude sont en projet

Agôn: Francfort ,16-18 juin 2011

Il s’agit d’éclairer les aspects apparemment les plus simples de la compétition telle qu’on l’entend aujourd’hui : la compétition « sportive », les concours, combats, luttes, défis, tournois, jeux, courses, chasses, joutes oratoires etc., où la rivalité s’exprime dans le cadre de l’émulation plus que dans celui du conflit, où les règles sont a priori communément acceptées par les adversaires-partenaires. Qu’est-ce que gagner, être le meilleur individuellement ou « en équipe », être encouragé par des supporters, être récompensé ? L’« athlétisme » peut être aussi celui pour Dieu. Dans quel contexte valorise-t-on la compétition ? Dans quelle mesure celle-ci est-elle un substitut ou un masque pour d’autres rivalités ?
Outre les études de cas occidentaux, il sera bon de faire un état des lieux comparatif : partant d’un substrat antique commun où la compétition est une pratique habituelle et cultivée par beaucoup, quelle est son évolution en Occident latin, Orient grec, Islam, et que nous apprend une telle comparaison sur les sociétés régionales étudiées ?

On analysera également les formes et les buts de la compétition entre les groupes et à l’intérieur des groupes et réseaux, dans une perspective dynamique. On prendra en considération les groupes déjà constitués mais aussi les groupes en construction, dont l’identité se définit par la compétition (compétition entre clercs et laïcs, entre évêques et moines…., entre les classes d’âge).

CET ATELIER A FAIT L'OBJET D'UNE PUBLICATION EN 2012: http://www.medieval-competition.eu/?q=node/6

Agôn, programme (16-18 juin 2011)

Jeudi 16 juin, 14h30

François BOUGARD, Introduction

I. Des barbari ludentes aux exercitia belli : jeux, épreuves, joutes, tournois

Bruno DUMEZIL, Les jeux de société (Ve-IXe siècle) : entre convivialité et compétition

Régine LE JAN, Saint Éloi et les ludi diabolici

Jean-Michel PICARD, Agôn regale : épreuves sportives et enjeux politiques en Irlande médiévale

Alban GAUTIER, Jeu, défis, violence : les activités compétitives au sein du comitatus dans les îles Britanniques et en Scandinavie (VIIe-XIe siècle)
********************************************************

Vendredi 17 juin, 9h30

Rodolphe KELLER, Insignia victoriae : gloire militaire et rivalité aristocratique à l'époque carolingienne

Dominique BARTHELEMY, Sur l’origine du tournoi

Xavier STORELLI, Place et portée du mérite martial et sportif au sein de la chevalerie anglo-normande des XIe et XIIe siècles

Florian MAZEL, La compétition chevaleresque à travers la poésie vernaculaire
**********************************************************

Vendredi 17 juin, 14h30

II. Concourir par le verbe, se battre pour les femmes

Hans-Werner GOETZ, La compétition entre catholiques et ariens en Gaule : les entretiens religieux (« Religionsgespräche ») de Grégoire de Tours

Stéphane GIOANNI, Exercices scolaires, concours et joutes oratoires dans les textes latins du haut Moyen Âge (Ve-IXe siècle)

Claire TIGNOLET, Jeux poétiques à la cour carolingienne : compétition et intégration

Jan RÜDIGER, L'aspect agonal de la polygynie médiévale
**********************************************************

Samedi 18 juin, 9h30

III. Athlètes de Dieu

Flavia DE RUBEIS, Le vocabulaire chrétien de la compétition à travers les sources épigraphiques et poétiques

Marie-Céline ISAIA, Que sont devenus les jeux du cirque? Le martyre comme épreuve et performance dans l'hagiographie latine

Geneviève BÜHRER-THIERRY, Des saints ascètes aux princes chrétiens : les comportements agonistiques au service de la conversion (VIe-XIe siècles)

Émilie KURDZIEL, La vie est un sport de combat. La compétition chez Rathier de Vérone

Genre et compétition au haut Moyen Âge (Paris, 13-14 oct. 2011)

L’action des femmes et les rapports femme-homme restent toujours bien difficiles à appréhender pour les hautes époques, où les sources évoquent proportionnellement beaucoup moins les femmes que les hommes. C’est d’autant plus difficile que ces silences ont permis de projeter sur ces périodes des discours fort contrastés sur la question du genre. À l’instar de la préhistoire, le haut Moyen Âge a en effet été souvent présenté comme une période décisive dans le processus de division sexuée des rôles sociaux : il faut résister à la fois à la tentation d’un discours médiéval aussi bien que contemporain fort androcentré et aux sirènes d’une « réhabilitation » de la femme des origines, qui aurait été une matriarche de plus en plus opprimée. Le genre est affaire de construction, et de discours, et le filtre est double. L’application de la notion de genre elle-même a pu faire débat : pensait-on une division sexuée des rôles et des actions ? Il semble bien que oui, mais le discours peut davantage le souligner selon les périodes, les auteurs, les contextes sociaux.

La domination masculine peut s’exprimer en terme de compétition entre les sexes, sous la forme d’une exclusion ou d’une discrimination, dès la naissance. L’état des sources lui-même en est le témoin. Des sources écrites aux sources archéologiques, les femmes peuvent souvent apparaître comme les grandes absentes. Cette absence elle-même nous lance une interrogation forte, si ce n’est un défi.

Fiancée convoitée et même disputée, puis épouse, c’est en tant qu’objet de compétition que la femme est explicitement évoquée dans les sources. Elle apparaît souvent comme une alliée fidèle de sa famille (et plus encore de la famille de son époux), dans les compétitions pour le prestige et les richesses qui opposent les groupes élitaires. Est-elle davantage valorisée dans ce rôle durant les époques de crise ? Les périodes où la hiérarchie sociale est moins marquée sont elles plus particulièrement favorables à mobilité sociale des femmes ? Quand jouent-elle plus volontiers un rôle d’intermédiaire et de médiatrice ? Des solidarités féminines peuvent-elles réellement favoriser ou empêcher l’entrée d’individus ou de groupe familiaux dans un processus de compétition ?

Dans des rivalités qui se muent parfois en compétition, les femmes jouent un grand rôle, comme objet d’échanges, considérées comme des « trésors animés » (selon la formule de Pauline Stafford) envoyés au mariage ou au monastère. Elles peuvent cependant aussi jouer un rôle plus actif, par exemple au sein des cours, dans le combat pour la domination. Leur exclusion des fonctions publiques leur interdit-elle alors la participation effective ou seulement apparente à la compétition pour le prestige et les richesses ? Quelle est l’efficacité réelle ou symbolique des armes réputées féminines sur les terrains variés de la compétition : les vêtements, la beauté, la séduction, le souci de l’apparence ?

Que peut nous apprendre le discours des émotions, en tant qu’indice de l’effectivité et de la performativité des relations sociales ? Le discours sur la femme (ou l’homme) pugnace est bien souvent lui-même un élément de la compétition : comment s’exprime la virilité, qui donne droit à concourir aux plus hautes fonctions, dans une société où le pouvoir (laïc) revêt un fort aspect guerrier ? Comment étudier les sous-entendus, les injures, les louanges ? La représentation médiévale de la nature féminine, associée à la paix et aux alliances, interdit-elle aux médiévaux de penser l’action féminine elle-même en termes de compétition ? Peuvent-elles impunément emprunter les attributs les plus masculins de l’expression du pouvoir ? En va-t-il autrement dans le monde des ecclésiastiques et des saint(e)s, dont le modèle guerrier n’est pas forcément exclu ?

Tout comme la catégorie du genre n’affecte pas de la même manière les individus selon leur statut juridique ou social, elle les affecte différemment au cours de leur vie. Il faut se garder à tous points de vue d’une vision trop statique. Comment la participation des femmes (et des hommes) à ces compétitions est-elle donc conditionnée par leur âge ou leur statut familial ?

On abordera ces questions en trois moments :
Thème 1 : la compétition entre les sexes. Soins et discrimination.
Thème 2 : Mobilité des femmes et accès des femmes au pouvoir
Thème 3 : Expression genrée de la compétition

Genre et compétition (13-14 oct. 2011) - Programme

Programme des journées « Genre et compétition »
Paris I Panthéon-Sorbonne
LAMOP (UMR 8589), axe Compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge

***********************************

Jeudi 13.10. 2011, Sorbonne, Salle Perroy (esc. R, 2e étage)

Matinée (9.30-12.00)

Introduction
Sylvie Joye (Reims)

La compétition entre hommes et femmes. Soins et discrimination.
Présidence : Cristina La Rocca (Padoue)

-Priscille Touraille (Museum d'Histoire Naturelle, Paris) : Réflexion interdisciplinaire sur la discrimination genrée, la compétition reproductive et la sélection de différences morphologiques entre hommes et femmes
ATER à l'Université de Marne-la-Vallée du 01/09/2004 au 31/08/2005
-Irene Barbiera (Padoue) : Les femmes absentes des cimetières et la discrimination genrée des soins donnés aux enfants

***********************************

après midi (14.00-18.00)

Expression genrée de la compétition
Présidence : Régine Le Jan (Paris I)

-Adrien Bayard (Paris I) : Matrona, socrus et mater familias : des actrices de la compétition sociale dans la Gaule des VIe et VIIe s.

-Hedwig Röckelein (Göttingen) : Le genre et la compétition pour le sacré.

-Rachel Stone (Londres) : Sisters prepare death for sisters, aunts for nieces? The missing competition between Carolingian women.

-Laurent Jégou (Paris I) : Genre, honneur et compétition.

-Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est) : la beauté, le vêtement et l’apparence : des armes genrées dans la compétition

***********************************

Vendredi 14.10.11, 12 Place du Panthéon, salle 216

Matinée (9.30-12.30)

Mobilité des femmes et accès des femmes au pouvoir (Ve-XIe s.)
Présidence : Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est)

-Emmanuelle Santinelli (Valenciennes) : Mariage, compétition et genre dans la Francie occidentale du XIe s.

-Bruno Dumézil (Paris Ouest) : Les attributs du pouvoir et la compétition pour le pouvoir. Armes et titulatures au très haut Moyen Âge.

-Cristina La Rocca (Padoue) : La cour, les lieux centraux et le genre au VIe s.

Conclusions
Didier Lett (Paris VII)

Contact: sylviejoye[a]hotmail.com

Journées doctorales franco-américaines dans le cadre du programme Alliance (4-5 nov. 2010)

La compétition dans les sociétés médiévales : journées doctorales franco-américaine dans le cadre du programme Alliance

Paris, 4-5 novembre 2010

Mercredi 3 novembre Accueil et dîner à la brasserie Les Fontaines, 9 rue Soufflot, 75005 Paris
*********************************************************************************

Jeudi 4 novembre, Sorbonne

10-12h Accueil des doctorants américains par les doctorants français. Visite du Lamop

14-19h Sorbonne, salle Perroy

14 - 15 h: Adam Kosto, Régine Le Jan, Présentation, enjeux, méthodologie

15h - 16h
- Warren Pezé: La controverse sur la prédestination, enjeu de la compétition entre Gottschalk et Raban/Hincmar
- Jay Gundacker: L'excommunication comme terrain de contestation à la frontière irlandaise.

16h-16h30 pause

16h30-18h
- Michael Heil: "Dum inter eos non minima, sed maxima vertebatur altercatio": litiges ecclésiastiques devant les tribunaux synodaux et royaux dans l'Italie carolingienne.
- Emilie Kurdziel: La compétition entre les chapitres cathédraux italiens : l'exemple de Vérone sous l'épiscopat de Rathier (d. 974)
- Aurélie Thomas: La compétition pour le pouvoir à l'occasion de la fin de la dynastie bénéventaine fondée par Aréchis II.

Discussion

19h30 Dîner au restaurant Le Bouillon Racine, 3 rue Racine, 75006 Paris www.bouillon-racine.com
**********************************************************************************

Vendredi 5 novembre, ENS, 45 rue d'Ulm

Matin, salle Celan

9h30 - 10h30
- Adrien Bayard: Les pôles du sacré marqueur de la compétition sociale dans le vicus christianorum de Clermont au VIe siècle
- Gaelle Calvet: La compétition pour les res ecclesiae. Le moine Girfred a-t-il tué Adalgaire abbé de Flavigny et évêque d’Autun?

10h30- 11h : pause

11h-13h
- Lucie Malbos:Le forgeron et le roi: compétition inévitable ou compétition forcée? La légende du forgeron Volurdr comme illustration des rapports compétitifs entre élites et artisans
- Jeffrey Wayno: "L'étranger parmi nous: La concurrence économique et les implications du commerce de la Hanse Germanique à Londres au tournant du XIVe siècle"
- Hannah Barker: "Concurrence et coopération dans le commerce vénitien des esclaves" (XIII-XIV s.)"

13h- 14h30 Buffet dans l'amphi Rataud

Après-midi, Amphi Rataud

14h30 - 16h30
- Claire Tignolet: jeux poétiques à la cour carolingienne : compétition et intégration
- Rodolphe Keller: Compétition politique et élites frontalières: un conflit familial pour la marche de Meißen, début du XIe siècle
- Arnaud Lestremau: Du local au national : rivalités monastiques et compétition politique à la fin de la période anglo-saxonne

16h30-17h Pause

17h-18h : discussion et préparation de la réunion d'avril à New York

Les dossiers documentaires sont en ligne sur le site medieval-competition.eu (pour ce site contact Sylvie Joye sylviejoye[a]hotmail.com)

Contact pour la rencontre Claire Tignolet claire.tignolet[a]wanadoo.fr

Colloques

Plusieurs colloques internationaux sont en préparation

Acquérir, prélever, contrôler: les ressources en compétition, 400 - 1100 (3-5 octobre 2013 - Rome)

Il est ici nécessaire d’éviter de répéter ce qui a été fait dans le colloque « les élites et la richesse » (Bruxelles, 2008) et de faire une description de l’exploitation, du contrôle et de l’exploitation des richesses ou de chercher une rationalité économique de la compétition à l’aune de nos propres critères. On s’intéressera :
- aux modes compétitifs d’acquisition des richesses : contrôle de la production, des échanges, part de la prédation (pillages, tributs, discussion du modèle de Reuter) ;
- à l’usage des richesses : accumulation/gaspillage/redistribution en relation avec les phénomènes de psychologie sociale et de stratégies individuelles (stress social…) ;
- à l’impact du développement des formes de médiation religieuse (donations aux églises, fondations religieuses etc.) sur les caractères et les formes de la compétition.

On entendra par ressources aussi bien les matières premières (sel, minerais etc.) que les espaces naturels (forêt, eau, etc.), les droits et revenus fiscaux (tonlieu, monnaie, justice etc.), les terres publiques. En ce qui concerne les ressources publiques, on mettra l’accent non seulement sur la compétition pour les obtenir (bénéfices etc.) mais aussi sur le statut particulier qu’implique le caractère public (plus-value symbolique, mémoire etc.) et sur les modes, les moments et les conséquences de l’appropriation.

On pourra s’interroger aussi sur les différences de développement technique et technologique entre régions comme facteur de compétition et de mobilité.

Les ressources en compétition : 3-5 octobre 2013, Rome - Programme

École française de Rome, Università degli studi Roma Tre, Université Paris 1 – LAMOP (UMR 8589), Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, Université Paris-Est Marne-La-Vallée, Università degli studi di Padova, Université de Limoges, Institut Universitaire de France

************************************************************************

Les ressources matérielles sont un élément fondamental de la compétition dans les sociétés médiévales mais cet aspect n’a guère été traité dans les études récentes sur les élites et les sociétés politiques. L’attention portait surtout sur les systèmes de valeurs qui présidaient aux actions des uns et des autres, spécialement des nobles, ce qui tendait à mettre au second plan les implications matérielles au sens large, alors que l’intérêt pour les ressources et leur usage reste central dans la perspective de l’histoire économique comme dans l’étude des sociétés paysannes. Après les réunions précédentes de Francfort (La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge, juin 2011, actes publiés aux éditions Brepols, automne 2012), de Paris (Genre et compétition, octobre 2011) et de Limoges (Compétition et sacré au haut Moyen Âge : entre médiation et exclusion, juin 2012), la rencontre de Rome se propose donc de réfléchir sur le lien entre la compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge et les ressources matérielles (terres, églises et monastères, biens meubles, hommes), en tentant de répondre aux questions suivantes : à quels niveaux sociaux et entre quels acteurs les ressources pouvaient-elles être elles-mêmes l’un des objets de la compétition? Dans quelle mesure et par quels moyens la compétition sollicite-t-elle ou impose-t-elle de mobiliser des ressources, et à travers quels canaux? La disponibilité ou la rareté des ressources influe-t-elle sur les formes de la compétition, dans les mêmes conditions et à parité de niveau social? Quelles ressources étaient-elles mobilisées selon les divers types de compétition?
L'objectif est de prendre en considération la variété des milieux sociaux et institutionnels de l’Europe occidentale du haut Moyen Âge, de la famille aux élites politiques et religieuses, aux sociétés rurales, en contribuant à l’établissement d’une typologie et si possible d’une périodisation des relations entre compétitions et ressources.

************************************************************************

Programme

Jeudi 3 octobre 2013 - 9.30
Università Roma Tre

Vito LORÉ (Università Roma Tre)
Accueil et introduction

Héritages
Présidence : Régine LE JAN (Université Paris 1 - LAMOP)

Cristina LA ROCCA (Università di Padova) e Ignazio TANTILLO (Università di Cassino)
Le molteplici risorse del sottosuolo

Guy HALSALL (University of York)
Competition in early medieval politics: material and ideological aspects

Tiziana LAZZARI (Università di Bologna)
Scontri in famiglia: madri vedove, figli maschi e la gestione del patrimonio familiare (secoli VIII-X)

Discussions

15. 00
Pouvoir politique: les enjeux
Présidence : Jean-Claude MAIRE VIGUEUR (Università Roma Tre)

Giuseppe ALBERTONI (Università di Trento)
Ad terminos Sclavorum: la competizione per il controllo delle risorse nella regione tra Drava e Sava (secoli IX-XI)

Matthias HARDT (Universität Leipzig)
The importance of the slave trade for the Slavic princes of the early and high Middle Ages

Discussions

Rodolphe KELLER (Université Paris-Est)
Prédation et appropriation des biens de prestige dans le monde franc (VIIIe-IXe siècles)

Adrien BAYARD (Université Paris 1),
Accumuler, consommer et exhiber les ressources. Les lieux de pouvoir dans l’Auvergne des IXe et Xe siècles.

Lucie MALBOS (Université Paris 1)
Les ressources en compétition dans des territoires scandinaves disputés (première moitié du XIe siècle)

Discussions

Vendredi 4 octobre 2013 - 9.30
École française de Rome
Présidence : Geneviève BÜHRER-THIERRY (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)

Philippe DEPREUX (Université de Limoges)
Les enjeux des partages territoriaux au haut Moyen Âge: l'acquisition de terres et de richesses? le contrôle des hommes?

Pouvoir politique: les règles

Josiane BARBIER (Université Paris-Ouest)
Compétitions entre agents du fisc, aristocrates et paysans autour des ressources naturelles et animales

Jean-François BOYER (Université de Limoges)
Compétitions autour de l’aurum pagense dans les royaumes mérovingiens

Discussions

Giacomo VIGNODELLI (SISMEL - Firenze)
Le regole della competizione per i beni fiscali e il loro sovvertimento: Ugo di Provenza e le aristocrazie del regno italico (926-945)

Giovanna BIANCHI (Università degli Studi di Siena) e Simone COLLAVINI (Università degli Studi di Pisa)
Risorse e competizione per le risorse nella Toscana dell’XI secolo

Discussions

15.00
Présidence : François BOUGARD (Université Paris-Ouest Nanterre la Défense)

Alessio FIORE (Università degli Studi di Torino)
I castelli strumento e oggetto della competizione per le risorse economiche (Italia centro-settentrionale, secc. X-XI)

Églises

Horst LÖßLEIN (Université de Limoges)
Les ressources en compétition: les conflits concernant Saint-Vaast et Saint-Servais de Maastricht entre les Grands et Charles III "le Simple"

Marco STOFFELLA (Università di Verona)
Risorse ecclesiastiche nella Toscana altomedievale (750-1050)

Discussions

Emilie KURDZIEL (Fondation Thiers)
Acquérir par la plume. Faux en écriture, clergé et compétition pour les ressources (royaume d'Italie, Xe-XIe siècles)

Thomas KOHL (Universität Tübingen)
Monasteries in Anjou and their resources in the 11th c. - between competition and conflict

Discussions

Samedi 5 octobre 2013 - 9.30
École française de Rome

Échanges
Présidence : Hans-Werner GOETZ (Universität Hamburg)

Chris LOVELUCK (University of Nottingham)
La dynamique entre richesse portable et statut social dans les ports et zones maritimes et fluviales du nord-ouest de l'Europe (c. 650-1000)

Alessia ROVELLI (Università della Tuscia)
La moneta nella competizione altomedievale

Laurent FELLER (Université Paris 1 - LAMOP)
Conclusions

************************************************************************

Comité scientifique
François Bougard (Université Paris-Ouest), Geneviève Bührer-Thierry (Université Paris-Est), Philippe Depreux (Université de Limoges), Stéphane Gioanni (EFR), Cristina La Rocca (Università di Padova), Régine Le Jan (Université Paris 1), Vito Loré (Università Roma Tre)

Contacts
École française de Rome
Stéphane Gioanni
Directeur des études médiévales
Grazia Perrino
Secrétariat des études médiévales
Piazza Farnese, 67 – 00186 Roma
Tél. (+39) 06 68 60 12 48 - secrma(a)efrome.it

Compétition et sacré au haut Moyen Âge: entre médiation et exclusion (2-4 juillet 2012, Limoges)

Compétition et sacré au haut Moyen Âge: entre médiation et exclusion (IVe-XIe s.)

La compétition se définit comme la recherche simultanée par deux ou plusieurs personnes d’un même avantage, d’un même but ou d’un même résultat, ce qui renvoie à l’interaction. Les sociétés du haut Moyen Âge sont compétitives dans la mesure où :

- des richesses et des fonctions sont mises en jeu, offertes à la compétition : les femmes (pas d’obligation d’épouser telle ou telle femme), des honneurs, des terres, des biens précieux,

- une régulation de la circulation des richesses est assurée par le roi ou le prince, mais aussi par l’Eglise qui impose son système de représentation, ou simplement par des normes et coutumes sociales,

- une mobilité sociale est induite par la compétition.

Le programme de recherche sur la compétition dans les sociétés médiévales 400-1100 considère donc les objets de la compétition, les moyens et les formes de la compétition qui dépendent des capacités de régulation de cette même compétition : règles du jeu édictées par les autorités, mécanismes de médiation plus ou moins forts, équilibre de la terreur, la performativité des moyens : résultats en termes d’objets et d’enjeux, les possibilités de mobilité sociale, de changement de statut ou de position qui sont plus ou moins grandes selon les périodes et les espaces.

Les journées préliminaires des 19-20 novembre 2010 du programme ont permis de préciser notre objet d’étude et d’apporter des « conclusions préliminaires » qui permettent d’avancer dans la réflexion. On retiendra : la publicité, le jeu d’échelle, l’enjeu premier et les enjeux secondaires, la notion de « coopétition » (interaction entre compétition et coopération).

La rencontre de Limoges place le sacré au centre de la réflexion sur la compétition, mais il est nécessaire de ne pas restreindre le sacré à ce qui est consacré par l’autorité ecclésiastique. Si le sacré est bien ce qui est doté d’une
force surnaturelle et qui isole, la distinction sacré-profane ne passe pas complètement par l’opposition clercs-laïcs.

Avec le sacré on touche au pouvoir, puisqu’il ne peut y avoir de pouvoir légitime au Moyen Âge sans lien avec le sacré, quelle que soit la forme prise par la relation. Même si les clercs tendent à monopoliser de plus en plus le sacré par le biais du « consacré », la spécificité de la période prégrégorienne tient précisément à ce que le sacré n’est pas encore entièrement contrôlé par les clercs et qu’il est donc objet de compétition (sans parler de la compétition entre les membres du clergé). En même temps, le sacré est un instrument de la compétition et il est facteur d’exclusion.

Au coeur du questionnement sur le fonctionnement des sociétés médiévales, on étudiera :

- le sacré comme enjeu ou comme but de la compétition ;

- le sacré comme instrument de la compétition, soit comme moteur soit comme régulateur, ce qui fait intervenir la notion de médiation.
Parmi les thèmes qui pourraient être envisagés :

- l’Autorité, les figures d’autorité et les formes de légitimation (par exemple enjeux sociaux ou politiques des controverses théologiques ou des oppositions religieuses, rivalité dans les revendications de légitimité, potlatchs,liturgie, etc.) ;

- la compétition entre les différentes formes de sacralité (chrétiens/païens, pouvoir charismatique versus pouvoir institutionnel, sacralité féminine/sacralité masculine, moines/clercs, Irlandais/Romains, etc.) ;

- la compétition pour la gestion des objets ou des faits touchant au sacré ;

- les lieux et les objets du sacré (compétition pour et entre les lieux sacrés et mémoriaux, compétition autour des reliques, la compétition peut-elle conduire à désacraliser des objets ? On s’en tiendra à la valeur symbolique, les aspects matériels devant être traités dans le colloque suivant).

On s’intéressera aux conséquences de la compétition sur les formes et la représentation du sacré, à la spécificité et à la performativité du sacré dans la compétition, on gardera à l’esprit qu’il y a le plus souvent interrelation entre différentes formes de compétition pour un même objet, différentes armes utilisées et qu’il y a souvent un jeu d’échelle, l’échelon local s’articulant souvent sur un échelon plus élevé.

Compétition et sacré : programme du colloque (2-4 juillet 2012)

Compétition et sacré au haut Moyen Âge : entre médiation et exclusion

2-4 juillet 2012, Limoges

Faculté des Lettres et des Sciences humaines, Salle des actes

Lundi 2 juillet matin

9h00 : Mot de bienvenue

Introduction par Régine Le Jan (Paris 1)

Matinée sous la présidence de François Bougard (Paris Ouest Nanterre La Défense)

9h45-11h15

Charles Mériaux (Lille 3/IUF) : Compétition autour de l’église rurale dans le monde franc

Marco Stoffella (Verona) : Ecclesiastici in città e in campagna. La competizione per le istituzioni religiose minori in Italia centro-settentrionale (secc. VIII-XI).

11h45-12h30

Céline Martin (Bordeaux 3) : Valerius et l’Ennemi. Grands propriétaires, clercs, cénobites et ermites face au contrôle du sacré dans le Bierzo du VIIe siècle

Déjeuner au Restaurant universitaire

Lundi 2 juillet après-midi

Après-midi sous la présidence de Cristina La Rocca (Padoue)

14h30-16h45

Rutger Kramer (Vienne) : « ...quia cor regis in manu Dei est... » : the Pharaoh in Carolingian Monastic Narratives

Albrecht Diem (Syracuse U., New York) : Diversity and Reform in Early Medieval Monasticism(s)

Stéphane Gioanni (École française de Rome) : Les listes d’auteurs « à lire » et « à proscrire » dans la constitution du Canon ecclésiastique : sélection, compétition et exclusion dans le haut Moyen Âge

17h15-18h45

Steffen Patzold (Tübingen) : Contentio et emulatio. La différence entre compétition positive et négative à l’époque carolingienne

Charles West (Sheffield) : Competing for the Holy Spirit : Humbert of Moyenmoutier and the problem of simony

Mardi 3 juillet matin

Matinée sous la présidence de Vito Loré (Roma Tre)

9h00-10h30

Florence Close (Liège) : Les interventions pontificales dans les affaires religieuses franques antérieures à l’alliance franco-pontificale (714-751)

Annette Grabowsky (Tübingen) : La papauté autour de 900 entre sacré et pouvoir: traditions, légitimations, ambitions

11h00-12h30

Giorgia Vocino (Utrecht) : Auctoritates et litterae sacrae. Le recours aux paroles de l’hagiographie pour la résolution de la compétition pour la primauté patriarcale entre l’Église de Cividale et l’Église de Grado au IXe siècle

Francesco Veronese (Padoue) : Saint Marc entre Venise et Reichenau : une compétition d’époque ottonienne ?

Déjeuner au Restaurant universitaire

Mardi 3 juillet après-midi

Après-midi sous la présidence de Régine Le Jan (Paris 1)

14h30-16h00

Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est Marne-la-Vallée) : La compétition liturgique entre Grecs et Latins en Europe centrale aux IXe-Xe siècles

Hans-Werner Goetz (Hamburg) : La lutte des dieux. Remarques sur l’argumentation et les concepts des missionnaires au Haut Moyen Âge

16h30-18h00

Alban Gautier (U. Littoral, Boulogne-sur-Mer) : À qui appartient saint Alban ? Mémoires affrontées des martyrs de la Bretagne romaine

Antonio Sennis (London), Visions, dreams and political conflict in medieval Italy (10th-11th centuries)

Mercredi 4 juillet matin

Matinée sous la présidence de Hans-Werner Goetz (Hambourg)

9h00-10h30

Gaëlle Calvet-Marcadé (Docteur de l’université de Paris 1 / Boursière de la Fondation Thiers) : L’abbé spoliateur de biens monastiques (Francie du Nord, IXe siècle)

Noëlle Deflou-Leca (Grenoble 2) : La compétition pour l’abbatiat dans le contexte réformateur du Xe siècle : entre convoitise et stratégie d’exclusion

11h00-12h30

Wendy Davies (professeur émérite, University College London) : Competition for control of holy places in northern Iberia in the ninth and tenth centuries

Conclusions par Alain Dierkens (Université Libre de Bruxelles)

Déjeuner au Restaurant universitaire

Mercredi 4 juillet après-midi

Visite guidée de la cathédrale Saint-Étienne de Limoges, par Éric Sparhubert

Le colloque « Compétition et sacré au haut Moyen Âge : entre médiation et exclusion » s’inscrit dans le cycle de manifestations scientifiques du groupe international de recherches sur la compétition dans les sociétés médiévales (400-1100) : http://www.medieval-competition.eu.
Le programme de recherche sur la compétition dans les sociétés médiévales considère les objets de la compétition, les moyens et les formes de la compétition qui dépendent des capacités de régulation de cette même compétition : règles du jeu édictées par les autorités, mécanismes de médiation plus ou moins forts, équilibre de la terreur, la performativité des moyens : résultats en termes d’objets et d’enjeux, les possibilités de mobilité sociale, de changement de statut ou de position qui sont plus ou moins grandes selon les périodes et les espaces. La rencontre de Limoges place le sacré au centre de la réflexion sur la compétition, mais il est nécessaire de ne pas restreindre le sacré à ce qui est consacré par l’autorité ecclésiastique. Si le sacré est bien ce qui est doté d’une force surnaturelle et qui isole, la distinction sacré-profane ne passe pas complètement par l’opposition clercs-laïcs. Avec le sacré on touche au pouvoir, puisqu’il ne peut y avoir de pouvoir légitime au Moyen Âge sans lien avec le sacré, quelle que soit la forme prise par la relation. Même si les clercs tendent à monopoliser de plus en plus le sacré par le biais du « consacré », la spécificité de la période prégrégorienne tient précisément à ce que le sacré n’est pas encore entièrement contrôlé par les clercs et qu’il est donc objet de compétition. En même temps, le sacré est un instrument de la compétition et il est facteur d’exclusion.

Colloque international

en collaboration avec l’École française de Rome,
l’université de Lille 3 Charles-De-Gaulle / UMR 8529 (IRHIS),
l’université de Limoges / EA 4270 (CRIHAM, Poitiers-Limoges),
l’université de Paris 1 / UMR 8589 (LAMOP),
l’université de Paris Est Marne-la-Vallée / EA 3350 (ACP),
l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense / UMR 7041 (ArScAn),
l’université de Roma Tre
et l’université de Tübingen,
et avec le soutien de l’Institut universitaire de France,
du Conseil régional du Limousin et de la ville de Limoges

Organisation : Philippe Depreux (Université de Limoges/IUF)
Contact : philippe.depreux[a]unilim.fr

Inscription au colloque auprès de Mme Danièle Bierne (daniele.bierne@unilim.fr) avant le 25 juin 2012
Frais d’inscription au colloque : 15 €
(cf. coupon d’inscription)

Rivaliser, coopérer: vivre en compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge - Venise, 19-21 mars 2015

Cette rencontre est la dernière d’une série sur la compétition dans les sociétés du haut Moyen Age. Il s’est avéré que la démarche opposant compétition et coopération était réductrice, car elle occultait les formes de coopération entre des partenaires en compétition et elle conduisait à accentuer l’opposition entre périodes dites de crise et périodes dites de stabilité.

La rencontre de Francfort a d’emblée mis l'accent sur les jeux, qui relèvent d’une compétition non agressive, contrôlée, entre des partenaires qui non seulement ne cherchent pas à éliminer les autres, mais qui sont aussi capables de coopérer. Dans les rencontres qui ont suivi et qui ont mis au cœur de l’analyse le sacré et les ressources, la Game theory a été plusieurs fois convoquée pour comprendre les stratégies développées par des partenaires multiples, qui doivent tenir compte de nombreux facteurs interdépendants, alors qu’aucune décision ne peut être prise isolée d'une autre série de décisions. La théorie des jeux permet de comprendre que très souvent les compétiteurs acceptent de perdre avant de gagner, et que parfois, plutôt que de gagner, ils peuvent vouloir simplement neutraliser leurs rivaux, les empêcher de prendre avantage sur les autres, dans l’espoir de mieux gagner ailleurs, un processus pour lequel les chercheurs en sciences sociales ont forgé le terme de «coopétition». La coopétition permet de définir le jeu des interactions entre des acteurs qui rivalisent et qui collaborent en même temps, en insistant de plus en plus sur la dimension psychologique des interactions. Le choix de collaborer avec un compétiteur implique en effet de la confiance (trust). Or, c’est précisément la fides – qui combine fidélité, foi et confiance- qui est le lubrifiant essentiel de la société médiévale, mais le climat de confiance et la capacité à coopérer en rivalisant varie selon les périodes, selon les lieux et selon les catégories sociales.

Dans ce colloque, on cherchera à tester le modèle de la coopétition dans une dimension chronologique. A l’aide de cas concrets, il s’agira de déconstruire la notion de période de crise et de période de stabilité, au prisme de la coopétition, ou si l’on préfère du rapport amitié-haine. On prendra en compte les différents paramètres (nature des interactions d’un côté, volonté /capacité des autorités à susciter le consensus et la coopération, volume des biens en compétition, convergence et conflit de valeurs de l’autre). On sera donc particulièrement attentif aux jeux d’échelle (en particulier aux relations centre-périphérie, à toutes les époques considérées) et au degré d’intégration des acteurs sociaux dans des groupes plus ou moins larges : dans un groupe très large, le degré d’intégration est faible, il y a peu de compétition et peu de collaboration, sauf si une autorité supérieure cherche à insuffler une forte identité, au besoin contre des ennemis extérieurs. En revanche, des relations plus intenses, dans des communautés comme les familles, les monastères, les fraternités et confraternités, les guildes, ou même les cours, peuvent susciter collaboration et émulation, sans pour autant que la société soit davantage «pacifiée» ou ordonnée.

On souhaite prendre en compte tous les espaces et focaliser l’attention sur trois périodes caractérisées, semble-t-il plus que d’autres, par une alternance d’instabilité et de stabilité sur le plan politique : 550-650, 800-900, 1050-1120.

Rivaliser et coopérer: programme du colloque (19-21 mars 2015, Venise)

Venise, Scuola grande di San Marco,
Campo SS. Giovanni e Paolo, Castello 6777, Venezia
19-21 mars 2015

Colloque international organisé par l’université Cà Foscari de Venise et l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne (UMR 8589 LAMOP)

avec le concours de l’Institut universitaire de France, de l’École française de Rome, de l’université Paris Ouest Nanterre-La défense, de l’université du Littoral Côte d’Opale (Boulogne-sur-Mer), de l’université Charles-de-Gaulle Lille 3, de l’université de Reims Champagne-Ardenne, de l’université de Padoue, de l’université Rome-3 et de l’université de Vérone

Jeudi 19 mars

13h30 Accueil
14h-14h30 : Régine Le Jan (Paris-1), Introduction

550-650

14h30-15h : Verena Epp (Marburg), Coopétition à la cour de l’Empire Romain d`Orient (400-650)
15h-15h30 : Stefano Gasparri (Venise), Compétition ou collaboration ? Les Lombards, les Romains et les évêques jusqu’au milieu du VIIe siècle
15h30-16h : Hans Werner Goetz (Hambourg), Grégoire de Tours a-t-il perçu la coopétition ?
Pause
16h30-17h : Charles Mériaux (Lille-3), L’accès à l’épiscopat et à l’abbatiat : un marqueur de crise en Gaule mérovingienne (milieu VIe-milieu VIIe siècle) ?
17h-17h30 : Bruno Dumézil (Paris Ouest), La compétition pour la régence en Austrasie entre 575 et 587
17h30-18h : Thomas Lienhard (Paris-1), Remarques à propos des partages territoriaux mérovingiens dans la seconde moitié du VIe siècle

Vendredi 20 mars

550-650 (suite)

9h-9h30 : Adrien Bayard (Paris-1), De la civitas au royaume. Analyse des réseaux en coopétition pour la cité de Clermont (550-580)
9h30-10h : Ian Wood (Leeds), La compétition monastique à l’âge de saint Colomban
10h-10h15 : Pierre Pelloux (Paris Ouest), conclusion intermédiaire
Pause

800-900

10h45-11h15 : Philippe Depreux (Hambourg), Une institution « coopétitive » entre les élites ecclésiastiques et laïques au IXe siècle ? L´avouerie dans l´empire carolingien
11h15-11h45 : Martin Gravel (Paris-8), Pourquoi Loup ne s'est-il pas présenté à l'assemblée de Chartres ? Les tactiques coopétitives de l'affaire de Saint-Josse
11h45-12h15 : Warren Pezé (Paris-1, Paris Ouest), Compétition et fidélité à l'épreuve de la guerre civile, 838-843
12h15-12h45 : Marco Stoffella (Vérone), Collaborazione e competizione nelle esecuzioni testamentarie dell'Italia carolingia
Déjeuner

14h30-15h : François Bougard (Paris Ouest, IRHT), Évêques et comtes entre concurrence et collaboration
15h-15h30 : Tiziana Lazzari (Bologne), Arcivescovi e aristocrazie di Ravenna e Regno: contrasti, rivalità e rapporti di collaborazione
15h30-16h : Giorgia Vocino (Cambridge, IRHT), Garder ses distances tout en restant fidèles. La redéfinition de la géographie de la sainteté entre Rome, Farfa et Spolète (VIIIe-IXe siècles)
Pause
16h30-17h : Alban Gautier (Boulogne), Alfred le Grand et les pagani : entre confrontation et coopération
17h-17h30 : Shane Bobricki (Harvard), La compétition et la foule entre Antiquité tardive et haut Moyen Âge
17h30-17h45 : Sylvie Joye (Reims), conclusion intermédiaire

Samedi 21 mars

1050-1120

9h-9h30 : Charles West (Sheffield, Berlin), From Co-opetition to Competition? Relations between the laity and the religious in southern Lotharingia, c.1050-1120
9h30-10h : Florian Mazel (Rennes 2), Frères ennemis et arbitrage pontifical. La compétition intra-familiale au sein des lignées princières françaises à l'âge grégorien
10h-10h30 : Geneviève Bührer-Thierry (Paris-1), Coopérer, rivaliser dans le royaume de Germanie (1050-1105)
Pause
11h-11h30 : Chris Loveluck (Nottingham), Coopétition et monde urbain, c. 1050 – 1120 : études de cas archéologiques du nord-ouest de l’Europe
11h30-12h : Vito Lorè (Roma Trè), Coesione aristocratica e competizione politica. Italia meridionale, XI secolo
12h-12h30 : Stéphane Gioanni (École française de Rome), Les actes de donations royales et aristocratiques aux églises latines dans le Royaume croate (Xe-XIe siècle) : de l'écriture du consensus et à la compétition
Déjeuner

14h30-15h : Adam Kosto (Columbia), Too Many Kings? Iberia, 1050-1120
15h-15h30 : Lucie Malbos (Paris-1, Evry), Le roi, les grands et les évêques : alliés ou concurrents dans la Norvège d'Olaf III ?
15h30-15h45 : Steffen Patzold (Tübingen), conclusion intermédiaire
Pause
16h15-17h15 : Cristina La Rocca (Padoue) et Chris Wickham (Oxford), conclusions générales

Journées préliminaires

Journées préliminaires : 19-20 novembre 2010 à Paris

« Compétition, médiation, mobilité au haut Moyen Âge : modèles et historiographie »

- Historiographie de la compétition : outre une réflexion historiographique traditionnelle sur le concept de compétition, on a pensé rechercher ce qui relève de ce thème dans les travaux collectifs des dernières années (TRW, Transferts patrimoniaux, Élites, New Cambridge Medieval History par exemple : Agnès Graceffa, Laurent Jégou ).

- Approches des sciences sociales sur le thème de la compétition ; la sociologie, l’anthropologie, l’économie, l’archéologie. Quelles questions les spécialistes de ces disciplines posent-ils à une société pour y étudier la compétition et sont-elles pertinentes pour nos sources ?

- Partant de la constatation que les historiens du haut Moyen Âge n’utilisent pas les mêmes modèles selon les traditions de recherche nationales, on cherchera aussi à dégager les modèles consciemment et inconsciemment utilisés et à en évaluer les conséquences sur les perspectives et les attendus de la recherche, à partir de trois exemples précis :

- Étude de la notion médiévale de compétition telle qu’elle se dégage de l’étude de quelques cas particuliers (exemple : la compétition des trois archevêques autour du couronnement d’Otton Ier ; le dossier flamand de la compétition ; la compétition entre Gerbert et Ohtrich ; la compétition territoriale, etc.). Pour chacun des cas seront examinés d’une part le lexique, d’autre part les enjeux, la cible, les acteurs, les règles et les moments, les armes et les résultats, selon les critères définis plus haut. Les fiches (3 pages maximum) devront être envoyées à l’avance à Sylvie Joye qui est chargée de leur diffusion sur le blog et de leur synthèse. Cette synthèse fera l’objet d’une discussion collective.

Journées d'étude préliminaires des 19-20 novembre: le programme

LA COMPETITION DANS LES SOCIETES DU HAUT MOYEN ÂGE
JOURNEES D’ETUDES PRELIMINAIRES, NANTERRE-PARIS 19-20 NOVEMBRE

avec le concours
des Universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne/LAMOP, Paris Ouest Nanterre La Défense/ArScAn, Roma Tre
**********************************************************************************
Vendredi 19 novembre, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, bibliothèque du département d'histoire, rez-de-chaussée du bâtiment D
 
9h15, Accueil
 
9h45-10h45, Agnès Graceffa et Laurent Jégou : Historiographie de la compétition
 
10h45-11h, Pause
 
11h-13h, Approches des sciences sociales
​Sophie Jallais : approche économique
​Isabelle Rivoal : approche sociologique et anthropologique
​Charles West : texte de Nick Long  

13h-14h, Buffet
 
14h-15h,
​Luc Bourgeois : approche archéologique
​Discussion
 
15h- 17h
​Laurent Feller : l'historien et ses modèles implicites ou explicites
​Discussion autour de l'article de François Bougard et Régine le Jan sur la mobilité ​sociale (en ligne sur le site medieval-competition.eu)

17h-17h30 : pause
 
17h30-18h30
Laurent Jégou : l'ordalie de la croix
​Bruno Dumézil : un jugement de Dieu à la cour de Bourgogne
 
20h, Dîner au Bouillon Racine
 
**********************************************************************************
 
Samedi 20 novembre, Sorbonne, salle Perroy
 
9h-12h30 : Présentation et discussion des dossiers
 
9h-10h
Résumés des dossiers des doctorants présentés lors de la rencontre doctorale franco-​américaine des 4 et 5 novembre ​

10h-10h30
​Philippe Depreux : une compétition pour la préséance?
​Vito Lorè : l'accesso al regno

Pause
 
11h-12h30
​Alban Gautier : "Presque mort" ou "bien récompensé" ? La visite de l'earl Harold en Normandie (1064)
​​Tommaso Leso : la compétition entre l'abbé de Bobbio et l'évêque de Tortona dans les années 620
Warren Pezé : une controverse théologique en termes de compétition

12h30-13h30 : buffet
 
13h30-15h30
​Hans Werner Goetz: une compétition entre ecclésiastique et missionnaire
​Geneviève Bührer-Thierry : la compétition pour la conversion des païens
Régine Le Jan : le jeu d'échelle de la compétition  
 
Pause
 
16h-17h: synthèse (Sylvie Joye) et discussion
 
 
Les dossiers sont en ligne sur le site medieval-competition.eu géré par Sylvie Joye (contact sylviejoye[a]hotmail.com)

Séminaires

Plusieurs séminaires animés par des membres du projet Competition, 400-1100 traitent du thème de la compétition au haut Moyen Âge

Séminaire du LAMOP sur la compétition (R.Le Jan, F. Bougard, G. Bührer-Thierry)

Chaque année depuis 2009 le séminaire de Régine Le Jan, François Bougard et Geneviève Bührer-Thierry traite d'un aspect de la compétition au haut Moyen Âge

Séminaire du LAMOP 2009-2010

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LAMOP
Séminaire 2009-2010
La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge (VIe-XIIe siècle)
Régine Le Jan, François Bougard et Geneviève Bührer-Thierry
Jeudi 15-17 heures, Sorbonne, salle Perroy, 1 rue Victor Cousin

29 octobre, à 14 heures Atelier Stéphane Gioanni-(Université Paris 1) Cristina La Rocca(Université de Padoue) : L’évergétisme à travers les Variae de Cassiodore et l’oeuvre d’Ennode de Pavie : problèmes méthodologiques et scientifiques

19 novembre, Laurent Ripart (Université de Grenoble 2) : Donamus per manum advocati me : la fonction médiatrice des avoués dans la Bourgogne rodolphienne du XIe siècle

26 novembre , Régine Le Jan (Université Paris1), Introduction au thème de recherche : La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge

17 décembre, Valentina Toneatto (Université Paris Ouest) : Les lexiques de l'administration monastique à l'épreuve du terrain : Corbie, Bobbio, Nonantola

28 janvier, Alban Gautier (Université du Littoral) : Le trésor anglo-saxon du Staffordshire : présentation et mise en perspective

18 février, à 14 heures, Présentation et discussion du livre de Mayke De Jong, The Penitential State. Authority and Atonement in the Age of Louis the Pious, avec Mayke de Jong (Université d’Utrecht)

4 mars, Giuliano Milani (Université La Sapienza, Rome), à préciser

18 mars, Steven Vanderputten (Université de Gand) : Sese peccasse confessus est. L'instrumentalisation de la moralité dans la gestion des conflits entre moines et laïcs(fin 11e - début 12e siècle?

1er avril, Philippe Depreux (Université de Limoges) : Du sang, des réseaux : la compétition entre Arnoul et Gerbert pour le siège de Reims

15 avril, à 14 heures, Table ronde Compétition et genre, coordonnée par Sylvie Joye (Université de Reims)

6 mai, Geneviève Bührer-Thierry (Université Paris-Est ) : Qui est le dieu de plus fort ? La compétition entre païens et chrétiens dans l'Europe du Nord et de l'Est (9e-10e siècles)

20 mai Flavia De Rubeis (Université de Venise) : Écritures interdites, censurées, remplacées

Séminaire du LAMOP 2010-2011

Les séances du séminaire sur le haut Moyen Âge se dérouleront en Sorbonne, salle Perroy, 1 rue Victor Cousin, de 15 à 17h :

Jeudi 21 octobre, Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est) : Qui est le dieu le plus fort? La compétition entre païens et chrétiens dans l'Europe du Nord et de l'Est (9e-10e siècles),

[Jeudi 5 et vendredi 6 novembre, Paris1, Rencontre doctorale franco-américaine sur la Compétition dans le cadre du Programme Alliance]

Jeudi 18 novembre, François Bougard (Paris Ouest) : "Diplomatique et compétition: l'apport des actes royaux et impériaux dans le royaume d'Italie après 888".

[Vendredi 19 (Paris Ouest) et samedi 20 novembre (Paris1) : Journées préliminaires du programme Compétition]

Jeudi 2 décembre, Cristina La Rocca (Padoue) : La compétition entre l'État et l'Église pour les richesses des morts (VI-VIII siècles).

Jeudi 16 décembre, Laurent Feller (Paris1)

Jeudi 27 janvier, Laurence Leleu (Paris Est) : La compétition intrafamiliale chez les Ottoniens

Jeudi 10 février, Martin Gravel, Pour la fidélité des hommes et les produits de la terre : compétitions croisées des princes et des élites locales dans l'Empire carolingien

Jeudi 24 février, Steffen Patzold (Tübingen) : L'historiographie allemande de la compétition

Jeudi 10 mars, Laurent Schneider (Aix-Marseille) : Oppida et castra du premier Moyen Age en France méridionale (Ve-IXe s.) : recherches récentes

[jeudi 7 et vendredi 8 avril, Columbia University, New York, Rencontre doctorale franco-américaine sur la Compétition dans le cadre du Programme Alliance]

Jeudi 28 avril, Noëlle Deflou-Lecat (Grenoble) : La compétition au monastère ? Abbatiat, autorité et réforme dans le monachisme prégrégorien.

Jeudi 12 mai, Isabelle Cartron (Bordeaux), titre à préciser

Séminaire du LAMOP 2011-2012

Université de Paris 1 - Panthéon-Sorbonne – LAMOP
Séminaire 2011-2012
La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge (3)
Régine Le Jan, François Bougard et Geneviève Bührer-Thierry
Jeudi 15-17 heures, Sorbonne, salle Perroy, 1 rue Victor Cousin

[Jeudi 13-Vendredi 14 octobre, Journées d'études, Compétition et genre : http://lamop.univ-paris1.fr/IMG/pdf/programme_genre_competition.pdf]

[Jeudi 27 octobre, Atelier Bilan intermédiaire du programme Compétition)]

Jeudi 17 novembre, François Bougard (Paris Ouest) : "Ici saint Pierre": la prosopopée au service de la compétition politique, entre papes romains, patrices francs et rois lombards

Jeudi 1er décembre, Didier Panfili, Sainte Foy de Conques partisane ? La sainte et la compétition entre Guilhelmides et Raimondins (942-1013)

Jeudi 15 décembre, Vito Lorè, Guerre, fidélités et accès au pouvoir dans la Lombardie méridionale du IXe siècle

Jeudi 19 janvier, Laurence Leleu (Paris Est), La compétition intrafamiliale chez les Ottoniens

Jeudi 16 février, Laurent Jégou (Paris1), Compétition autour d'un cadavre. Le concile romain de 896.

Jeudi 1er mars, Marie-Céline Isaïa (Lyon), Les premiers moines du désert égyptien et la compétition

15 mars. François Bougard : "La compétition politique et après : les Gesta Berengarii et le couronnement impérial de 915"

[22-24 mars, Saint-Louis (Missouri) session des doctorants au Congrès de la Medieval Academy of America . 27 mars, Columbia University, New York, Rencontre doctorale franco-américaine dans le cadre du Programme Alliance]

5 avril. Thomas Lienhard : "Rivalités à l’échelle européenne à la fin du VIe siècle : le dossier des Lettres austrasiennes"

10 mai. Charles Mériaux : "Compétition autour de l’église rurale dans le monde franc du haut Moyen Âge"

Séminaire du LAMOP 2012-2013

Université de Paris 1 - Panthéon-Sorbonne – LAMOP
Séminaire 2012-2013

La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge (4)

Régine Le Jan, François Bougard et Geneviève Bührer-Thierry

Jeudi 15-17 heures, Sorbonne, salle Perroy, 1 rue Victor Cousin

[Lundi 8-Mercredi 11 octobre, Atelier doctoral franco-brésilien, Sao Paulo ]

Jeudi 25 octobre, François Bougard (Paris Ouest) : L'ordalie par le feu, instrument de la compétition au Moyen Âge

[Jeudi 8-Vendredi 9 novembre, Rome, EFR, Exclure de la communauté chrétienne : sens et pratiques sociales de l’anathème (IVe-XIIe siècle)]

Jeudi 15 novembre, Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est) et Thomas Lienhard (Paris 1): La compétition liturgique en Moravie au IXe siècle : Méthode, le pape et le clergé bavarois

[Jeudi 22 novembre, Atelier doctoral franco-allemand, Francfort]

Jeudi 29 novembre, Journée Histoire et Archéologie, Centre Michelet, salle 311, 10h-12h et 14-16h30 : Les lieux de pouvoir ( Âge du fer et haut Moyen Âge)

Jeudi 20 décembre, Régine Le Jan (Paris1) : Compétitions guerrières ou guerres de vengeance? Grégoire de Tours et Bède le Vénérable

JEUDI 17 JANVIER, Jens Schneider (Paris Est) : Trois bras de saints : stratégies de compétition autour des monastères

Jeudi 24 janvier, Giorgia Vocino (Utrecht) : « La capitale punie ». Relire le dossier hagiographique de saint Syrus de Pavie à la lumière de la compétition avec Milan.

Jeudi 14 février, Mayke de Jong (Utrecht) : Peut-on distinguer Paschase Radbert et Wala? Sur l'interprétation de l'Epitaphium Arsenii.

Jeudi 28 février, Dan Smail (Harvard) à préciser

Jeudi 14 mars, Journée Histoire et Archéologie, Centre Michelet, salle 311, 10h-12h et 14-16h30 : Questions de genre (Âge du fer, haut Moyen Âge)

Jeudi 28 mars, Antonio Sennis (Londres) : Communauté et rivalité. La compétition dans les monastères de l'Italie médiévale

Jeudi 16 mai , Guy Halsall (York) : The End of the Roman World? Change in Western Europe around 600

[Les séances de l'Atelier du haut Moyen Âge auront lieu les jeudis 18/10, 6/12, 13/12, 17/1 et 7/3, de 10 h à 12 h en salle Perroy]

Séminaire du LAMOP 2013-2014

La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge (4): La communication symbolique

Séminaire dirigé par
Régine Le Jan (Paris I Panthéon Sorbonne), François Bougard (Paris Ouest Nanterre la Défense) et Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est Marne la Vallée)

Jeudi 15-17 heures, Sorbonne, salle Perroy, 1 rue Victor Cousin

[3-5 octobre, Rome, La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge. Acquérir, prélever, contrôler les ressources en compétition]

Jeudi 17 octobre, Régine Le Jan (Paris1), Remarques préliminaires sur la communication symbolique au haut Moyen Âge

Jeudi 24 octobre, Journée Archéologie et histoire, Les transferts culturels (2), Centre Michelet, 9h30-12h salle306 , 14-16h30 salle 311

Jeudi 7 novembre, François Bougard (Paris Ouest), L’intertexte, une communication symbolique ? L’exemple de Liudprand de Crémone

Jeudi 21 novembre, Guy Halsall (York) The End of the Roman World? Change in Western Europe around 600

Jeudi 5 décembre, Martin Gravel (Paris VIII), Les palais, les chasses et les porcs de Quierzy : enjeux symboliques d'une compétition entre un père et son fils (discutante Josiane Barbier)

Jeudi 19 décembre, Janet Nelson (King’s College, Londres), Charlemagne et les évêques: compétition et communication.

Jeudi 16 janvier, Journée Archéologie et histoire, Questions de genre (2), Centre Michelet

Jeudi 30 janvier, Mathew Kuefler (San Diego, Ca), Odo of Cluny's Saint Gerald: Reading Hagiography as Doubt and Regret (discutante Isabelle Rosé)

[6-8 février, Padoue, colloque La construction du sujet exclu (IVe-XIe siècle): l'individu, la société et l'exclusion ; programme EFR Exclusion au haut Moyen Âge] (programme joint à cette page)

Jeudi 13 février, Alessia Rovelli (Viterbe), La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge: le discours monétaire

Jeudi 27 février, discussion du livre de Charles West, Reframing the feudal Revolution, avec l’auteur

Jeudi 10 avril, Geneviève Bührer-Thierry (Paris Est), Voir, regarder, être vu : communiquer par le regard dans le haut Moyen Âge

Mercredi 19 mars, Rodolphe Keller, titre à préciser

[26-28 mars, Colloque Charlemagne, Institut Historique Allemand, Paris]

Jeudi 15 mai, Régine Le Jan (Paris1), Les cérémonies et le jeu du pouvoir à la cour carolingienne

Séminaire du LAMOP 2014-2015

La compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge (5)
La communication symbolique II : la loi

Université de Paris 1 - Panthéon-Sorbonne – LAMOP
Geneviève Bührer-Thierry, François Bougard, Régine Le Jan
Jeudi 15 -17 heures, Sorbonne, salle Perroy, 1 rue Victor Cousin

6 novembre : François Bougard (Paris-Ouest/IRHT), Montrer la loi : images du législateur au haut Moyen Âge

20 novembre 10h00- 17h00 à l’Institut Michelet : Journées d’Archéologie et d’Histoire : Jean-Pierre Devroey (ULB), Clôturer, réguler, prélever : approches archéologiques et textuelles

27 novembre 10h00-17h00 à l’Institut Michelet : Pierre Bauduin (Caen/IUF) et Alexander Musin (Académie des Sciences, Saint-Petersbourg), avec Alban Gautier (Université du Littoral/IUF), Michel Kazanski (CNRS) et Lucie Malbos (LAMOP)
Présentation du livre : Vers l’Orient et vers l’Occident. Regards croisés sur les dynamiques et les transferts culturels des Vikings à la Rous ancienne, Caen, 2014.

11 décembre : Emmanuelle Santinelli (Valenciennes/LAMOP), Autour du couple au Moyen Âge

Mercredi14 janvier : (séminaire commun avec Laurent Feller), Marcelo Candido da Silva (USP – Brésil), La loi, les agents publics et la famine dans le haut Moyen Âge

5 février : Karl Ubl (université de Cologne), Leges et capitula dans l’empire carolingien. Textes et transmission.

12 février 10h00-17h00 à l’Institut Michelet : Journée d’Archéologie et d’Histoire : Genre et Trésor

5 mars : Warren Pezé (Paris-Ouest/LAMOP), L’hérésie au prisme du droit à l’époque carolingienne

[19-21 mars : Venise – Colloque international du programme « Compétition » : Rivaliser, coopérer : vivre en compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge]

9 avril: Eric Palazzo

7 mai : Magali Coumert (UBO – IUF), La loi salique : retour aux manuscrits