Agôn: Francfort ,16-18 juin 2011

Il s’agit d’éclairer les aspects apparemment les plus simples de la compétition telle qu’on l’entend aujourd’hui : la compétition « sportive », les concours, combats, luttes, défis, tournois, jeux, courses, chasses, joutes oratoires etc., où la rivalité s’exprime dans le cadre de l’émulation plus que dans celui du conflit, où les règles sont a priori communément acceptées par les adversaires-partenaires. Qu’est-ce que gagner, être le meilleur individuellement ou « en équipe », être encouragé par des supporters, être récompensé ? L’« athlétisme » peut être aussi celui pour Dieu. Dans quel contexte valorise-t-on la compétition ? Dans quelle mesure celle-ci est-elle un substitut ou un masque pour d’autres rivalités ?
Outre les études de cas occidentaux, il sera bon de faire un état des lieux comparatif : partant d’un substrat antique commun où la compétition est une pratique habituelle et cultivée par beaucoup, quelle est son évolution en Occident latin, Orient grec, Islam, et que nous apprend une telle comparaison sur les sociétés régionales étudiées ?

On analysera également les formes et les buts de la compétition entre les groupes et à l’intérieur des groupes et réseaux, dans une perspective dynamique. On prendra en considération les groupes déjà constitués mais aussi les groupes en construction, dont l’identité se définit par la compétition (compétition entre clercs et laïcs, entre évêques et moines…., entre les classes d’âge).

CET ATELIER A FAIT L'OBJET D'UNE PUBLICATION EN 2012: http://www.medieval-competition.eu/?q=node/6

Agôn, programme (16-18 juin 2011)

Jeudi 16 juin, 14h30

François BOUGARD, Introduction

I. Des barbari ludentes aux exercitia belli : jeux, épreuves, joutes, tournois

Bruno DUMEZIL, Les jeux de société (Ve-IXe siècle) : entre convivialité et compétition

Régine LE JAN, Saint Éloi et les ludi diabolici

Jean-Michel PICARD, Agôn regale : épreuves sportives et enjeux politiques en Irlande médiévale

Alban GAUTIER, Jeu, défis, violence : les activités compétitives au sein du comitatus dans les îles Britanniques et en Scandinavie (VIIe-XIe siècle)
********************************************************

Vendredi 17 juin, 9h30

Rodolphe KELLER, Insignia victoriae : gloire militaire et rivalité aristocratique à l'époque carolingienne

Dominique BARTHELEMY, Sur l’origine du tournoi

Xavier STORELLI, Place et portée du mérite martial et sportif au sein de la chevalerie anglo-normande des XIe et XIIe siècles

Florian MAZEL, La compétition chevaleresque à travers la poésie vernaculaire
**********************************************************

Vendredi 17 juin, 14h30

II. Concourir par le verbe, se battre pour les femmes

Hans-Werner GOETZ, La compétition entre catholiques et ariens en Gaule : les entretiens religieux (« Religionsgespräche ») de Grégoire de Tours

Stéphane GIOANNI, Exercices scolaires, concours et joutes oratoires dans les textes latins du haut Moyen Âge (Ve-IXe siècle)

Claire TIGNOLET, Jeux poétiques à la cour carolingienne : compétition et intégration

Jan RÜDIGER, L'aspect agonal de la polygynie médiévale
**********************************************************

Samedi 18 juin, 9h30

III. Athlètes de Dieu

Flavia DE RUBEIS, Le vocabulaire chrétien de la compétition à travers les sources épigraphiques et poétiques

Marie-Céline ISAIA, Que sont devenus les jeux du cirque? Le martyre comme épreuve et performance dans l'hagiographie latine

Geneviève BÜHRER-THIERRY, Des saints ascètes aux princes chrétiens : les comportements agonistiques au service de la conversion (VIe-XIe siècles)

Émilie KURDZIEL, La vie est un sport de combat. La compétition chez Rathier de Vérone