Présentation

Competition, 400-1100

Ce carnet vise à faire le point sur les activités du groupe de chercheurs qui, à travers toute l'Europe (et en lien avec des collègues américains), se rassemblent autour d'un projet axé sur la compétition au haut Moyen Âge.

Lancé en mars 2009 par une première réunion tenue à Göttingen à la Mission Historique Française en Allemagne, ce projet voit sa première réalisation dans les journées préliminaires qui se tiennent à Paris en novembre 2010.

Objectifs

- dans la compétition entrent naturellement les épisodes de conflits et de rivalités. Il faudra donc se garder de l’écueil qui serait d’étudier les conflits pour eux-mêmes alors que ces derniers ont déjà fait l’objet de recherches nombreuses (Leyser, Althoff, Fouracre, White etc.) ; de même, on ne limitera pas le champ de l’enquête au groupe des élites qui forme le cœur du programme collectif en cours d’achèvement, mais on envisagera la compétition dans l’ensemble de la société ;

- la compétition doit être au centre de la réflexion, mais on l’articulera à la médiation et à la mobilité. On cherchera à mettre en relation la variable de la médiation : les moments où la médiation est la plus importante et la plus efficace sont-ils ceux où la compétition est la mieux régulée ? En revanche, les moments où la compétition débouche sur des crises sociales ou des affrontements sont-ils ceux où les mécanismes de la médiation semblent bloqués ou inefficaces ? Ces moments de crise sont-ils aussi des moments de plus grande mobilité ou l’inverse ? Et de quel type de crise parle-t-on ?

- toutes les formes de compétition ont vocation à être abordées : compétition politique pour l’accès aux honneurs, au contrôle de l’espace et par ce biais aux richesses et aux ressources, place des biens symboliques (lieux et objets) ; compétition individuelle (sportive, spirituelle, savoir- faire militaire, etc.) et compétition des groupes entre eux (entre clercs et laïques, entre générations, entre milites et domini, milites et paysans, entre les peuples barbares, entre les Vikings et les Francs, entre les chrétiens et les païens etc. etc.)

On gardera à l’esprit dans le questionnement :

- les quelques critères applicables à la définition de toute compétition (le ou les enjeux de la compétition [la cible], les acteurs, les moments, les règles du jeu et les armes, les résultats) ;

- l’articulation entre micro- et macro : l’échelon local s’articule souvent sur un échelon plus élevé ;

- l’interrelation entre les différentes formes de compétition pour un même objet.

La perspective générale reposera sur la comparaison entre les espaces géographiques et sur la prise en compte de la chronologie (permanence de la compétition mais compétitivité variable, plus ou moins régulée, plus ou moins agonistique).

Méthodologie du travail

Après une rencontre préliminaire destinée à affiner les concepts et la perspective interdisciplinaire, deux types de réunions sont envisagés : d’une part des journées d’étude/ateliers/tables rondes sur un thème autant que possible limité, d’autre part des colloques thématiques (qui pourront avoir été préparés par les ateliers) permettant de décliner des aspects particuliers de la compétition entre 400 et 1100 ou de l’étudier au contraire sous toute ses facettes pour une période plus restreinte. Les journées d’étude/ateliers/tables rondes ne seront pas forcément publié(e)s en tant que tel(le)s, mais peuvent donner lieu soit à des mises en ligne, soit être intégré(e)s dans les volumes issus des colloques.

Equipes

Ce programme de recherche est soutenu par:

-l'Université Paris I Panthéon Sorbonne (LAboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris et ArScAn): http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?rubrique161

- l'Université Paris-Ouest Nanterre la Défense (ArScAn - UMR 7041, équipe THEMAM,Textes, Histoire Et Monuments Au Moyen Âge) : http://www.mae.u-paris10.fr/arscan/Societes-et-cultures-de-l.html

- l'Université de Limoges (CERHILIM): http://www.unilim.fr/IMG/pdf/EA4270.pdf

- l'Université Paris-Est (ACP): http://acp.univ-mlv.fr/axes-de-recherche/axe-1

- l'Université de Padoue: http://www.storia.unipd.it/index.php?pagina=1

- l'Institut Français d’histoire en Allemagne: http://www.ifha.fr/

- l'Université de Tübingen: http://www.mittelalter.uni-tuebingen.de/

- l'Université de Hambourg: http://www.geschichte.uni-hamburg.de/

Ce programme bénéficie du soutien du programme Alliance : Competition in medieval society (500-1300) entre l’Université de Columbia (Adam J. Kosto) et l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne (Régine Le Jan):
http://www.columbia.edu/cu/alliance/research.html

Axe "Compétition" du LAMOP (Paris1)

Un des programmes de recherche développés par le LAboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), Unité Mixte de Recherche (UMR 8589 : CNRS/Université Paris I Panthéon Sorbonne)s'insère dans le projet et traite de "la compétition au haut Moyen Âge" (responsable Régine Le Jan en collaboration avec Stéphane Gioanni et Laurent Jegou).

Quatre axes sont privilégiés actuellement dans le programme du LAMOP:

1. Compétition

Il s’agit d’analyser les modalités de la compétition et d’en préciser le caractère plus ou moins agonistique. Il faut donc se pencher sur les pratiques sociales développées par les élites du haut Moyen Âge pour s’élever dans la hiérarchie et faire reconnaître leurs positions. On s’intéresse à tous les éléments qui entrent dans la compétition, aux liens d’amitié/inimitié qui structurent les groupes en compétition, ainsi qu’aux rituels. Par ailleurs, l’accent est mis sur l’interférence possible entre crises, renforcement de la compétition et instabilité sociale. Le VIe et le Xe siècles feront certainement l’objet d’une étude comparative.

2. Médiation et mobilité

Compétition, médiation et mobilité dans les sociétés du haut Moyen Âge occidental (VIe-XIe siècle)
Responsables : Régine Le Jan et François Bougard
Le thème « Compétition, médiation et mobilité dans les sociétés du haut Moyen Âge occidental (VIe-XIe siècle) » permet d’approfondir la thématique étudiée dans le cadre du précédent quadriennal. En effet, les interférences entre questionnements anthropologiques, leçons sociologiques et recherches historiques sont maintenant assez nombreuses pour qu’un projet de recherche soit lancé sur le thème des échanges sociaux dans les sociétés du haut Moyen Âge. La rencontre organisée par l’UMR 5594 à Auxerre en janvier 2006 sur « Don et sciences sociales » a montré l’urgence pour les historiens médiévistes de prendre en compte l’ensemble des travaux en sciences sociales qui se sont multipliés durant les deux dernières décennies, afin de mieux définir les caractères des sociétés médiévales. En effet, s’il est facile de mettre en lumière des phénomènes de réciprocité et d’échange dans les sociétés du haut Moyen Âge, celles-ci sont aussi des sociétés compétitives, où l’échange implique la redéfinition des positions dans la hiérarchie. La compétition implique des formes d’échanges agonistiques et de médiation pour rétablir l’équilibre quand celui-ci se rompt. La compétition enfin est le moteur de la mobilité sociale.
La compétition pour les richesses et pour le pouvoir touche en effet l’ensemble des acteurs sociaux ; atteint toutes les formes de production, de distribution et redistribution ; concerne les relations avec l’au-delà, retranscrites en termes de circulation des biens ; implique de nombreux intermédiaires, médiateurs et associés
On étudiera donc les formes d’échanges compétitifs, à la lumière des leçons de l’anthropologie et de la sociologie et en partant d’un concept clarificateur, celui de médiation. Par définition, les élites entrent dans le jeu de la médiation ou de l’intercession, puisque les membres de l’élite sont médiateurs dans la hiérarchie et que l’on fait appel à eux pour rétablir la paix. La médiation n’intervient pas seulement dans les processus de règlement des conflits, mais aussi dans la production des rapports politico-religieux qui donnent sens aux rapports sociaux.
Les thèmes d’intérêt sont :
- les formes de la médiation,
- les catégories de médiateurs,
- le genre des médiateurs

La question de la mobilité sociale est essentielle puisqu’elle mesure les possibilités de changement de position dans la hiérarchie. La pertinence du concept devra être questionnée : on pourra, avec Florence Weber, lui préférer celui d’instabilité sociale.
Si l’enquête sur la représentation de la mobilité est assez vite faite, la manière de l’appréhender dans sa réalité historique pose problème. Puisque les sociétés du haut Moyen Âge ne sont pas des sociétés de castes, que les statuts y sont moins rigides qu’il n’y paraît, que des biens matériels et symboliques (terres, fonctions, objets précieux, femmes) y circulent et que la compétition qu’ils suscitent est le moteur de la mobilité, quelle est l’ampleur de cette dernière et comment la mesurer ?
La sociologie part du principe que, dans les sociétés traditionnelles, la mobilité, qui permet un réajustement permanent de la hiérarchie, est beaucoup moins forte que dans les sociétés contemporaines. Notre documentation, qui est celle des élites, ne constitue-t-elle pas un prisme tellement déformant qu’il est impossible d’apprécier réellement l’importance des renouvellements ? Par quelles méthodes mesurer la mobilité ? Selon quels critères ? Quels sont les moyens et les possibilités d’ascension sociale, en partant d’où et en allant jusqu’où ? Quels sont les risques de déclassement ?
L’ascension des individus entraîne-t-elle celle des groupes auxquels ils appartiennent ? À l’inverse, le déclassement des individus entraîne-t-il celui des familles ? Y a-t-il des facteurs qui accélèrent la mobilité dans certaines périodes ?
La mobilité (ou l’instabilité) était constante dans un haut Moyen Âge que l’on ne peut qualifier de « stagnant », il faut en conséquence :
- distinguer les moments de mobilité selon les groupes sociaux : tous ne bougent pas ensemble et à la même vitesse ;
- analyser plus spécifiquement les crises – celle du VIe siècle étant une crise générale majeure (Chris Wickham), celle de la fin du IXe siècle étant plus spécifiquement politique – et tenter une périodisation plus ample :

* forte mobilité du VIe siècle, moment majeur, en contexte de crise sur plusieurs fronts ;
* les VIIe-VIIIe siècles davantage caractérisés par une mobilité provoquée par la différenciation et la hiérarchisation. Le service du roi offre des possibilités d’ascension à certains ; ce que l’on pourrait qualifier d’âge d’or de la paysannerie prend alors fin ;
* l’époque carolingienne est plutôt à la rigidité, surtout une fois terminée la phase de conquêtes, sauf dans les sociétés de frontières traditionnellement plus dynamiques (Catalogne et Saxe) ;
* fin IXe-début Xe, la crise au niveau de l’élite accélère la mobilité au sommet, puis débouche sur l’ascension des milites etc. ; l’âge seigneurial, lui, démultiplie localement la mobilité ;

– redonner tout son poids au politique, à la fois dans la régulation de la mobilité et dans la capacité à faire sauter les verrous symboliques, spécialement celui de l’ascension à partir de la classe servile ;
– ne pas négliger le droit, qui constitue le cœur d’une des thématiques : les contrats agraires peuvent encourager ou freiner la mobilité ; en toile de fond constante, également, les pratiques successorales, qui sont un défi à relever pour les familles et stimulent la mobilité.

3. Médiation et sacré

Compétition, médiation et sacré
Responsables : Laurent Jegou et Stéphane Gioanni
La question des relations entre société et sacré est centrale. Sont étudiées :
- les nominations épiscopales et abbatiales, sujet qui requiert une nouvelle approche, en particulier la question du népotisme (Laurent Jégou, Laurence Leleu).
- le contrôle des monastères et des lieux de culte, question qui s’inscrit à la fois dans une économie d’échange, une compétition entre groupes familiaux et la question du contrôle de l’espace. Dans cette perspective, le rôle de la liturgie, en particulier de la liturgie itinérante, celui des reliques, qui servent à sacraliser l’espace et qui deviennent des acteurs et des enjeux de la compétition (cf. reliques amenées dans les conciles de paix ou les plaids judiciaires) sont particulièrement pris en compte. Dans ce cadre intervient le problème de l’excommunication et de l’interdit, dans leurs considérations sociales et spatiales. Ceci constitue également un thème séquent avec l’équipe Normes et société. (Laurent Jégou, Claire Tignolet).
- les évêques épistoliers médiateurs dans la christianisation de la société et de la culture et dans l’émergence de nouvelles élites (par exemple dans l’Italie du VIe siècle (Stéphane Gioanni, Cristina La Rocca), l’intercession et la médiation, avec un projet d’étude prosopographique des médiateurs et intercesseurs. Cela permettrait d’aborder le concept de distance sociale entre les acteurs de ces modes de réconciliation.

4. Médiation et genre

Compétition, médiation et genre
Responsables : Sylvie Joye et Geneviève Bührer-Thierry
La question du genre a été abordée à Padoue lors de la rencontre publiée en 2008, mais le thème « Compétition » implique d’en faire un thème de recherche spécifique.
La place des femmes dans le système de l’échange social apparaît ambiguë et contradictoire. D’un côté, les femmes semblent être des acteurs passifs dans la compétition, comme le suggère le concept anthropologique d’échanges des femmes, de l’autre elles apparaissent comme des actrices qui participent au jeu social, incitant à la vengeance ou poussant à la médiation. Pour résoudre cette contradiction, on abordera la question par le biais du genre, en recherchent les formes « genrées » de la compétition et de la médiation.
Ceci conduit à poser la question des sources et des constructions mentales. Les auteurs du haut Moyen Âge construisent des représentations genrées et nos propres représentations mentales des genres forment un écran qui rend la question du genre difficile.
Ce thème fait l’objet d’études transversales.

Personnes impliquées dans le projet sur la compétition

FRANCE

PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE, LAMOP

(sauf mention contraire, les curriculum vitae des participants sont accessibles via l’annuaire du LAMOP: http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?rubrique6 )

- Régine Le Jan, professeur à l’Université de Paris1
- Laurent Feller, professeur à l’Université de Paris1, directeur du LAMOP

- Stéphane Gioanni, maître de conférences à l’Université de Paris1, directeur des études médiévales à l'Ecole Française de Rome: http://www.efrome.it/fr/ecole/gioanni.html ; http://haghis.blogspot.com/2008/02/stphane-gioanni.html
- Laurent Jegou, maître de conférences à l’Université de Paris1
- Thomas Lienhard, maître de conférences à l’Université de Paris1, directeur de l'Institut Français d'Histoire en Allemagne: http://www.ifha.fr/spip.php?article81
- Didier Panfili, maître de conférences à l’Université de Paris1

- Florian Mazel: Professeur à l’Université de Rennes2 (CERHIO, Centre de Recherches HIstoriques de l’Ouest), chercheur associé au LAMOP: http://www.sites.univ-rennes2.fr/cerhio/spip.php?article204

- Laurent Morelle, Directeur d'études EPHE (Sciences historiques et philologiques), chercheur associé au LAMOP

- Martin Gravel, Maître de conférences à l'Université Paris8, docteur des universités de Montréal et Paris1 ( Distances, rencontres, communications : réaliser l’Empire sous Charlemagne et Louis le Pieux, Turnhout, 2012, Brepols, coll. HAMA 15: http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503545547-1)

- Sylvie Joye, maître de conférences à l’Université de Reims (CERHIC, Centre de Recherche sur l’Histoire culturelle), chercheur associé au LAMOP (docteur des universités Lille3 et Padoue: La femme ravie. Le mariage par rapt dans les sociétés occidentales du haut Moyen Âge, Turnhout, 2012, Brepols, coll. HAMA 12 : http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503528991-1): http://helios.univ-reims.fr/Labos/CERHIC/CERHIC/Joye_Sylvie.html ; http://haghis.blogspot.com/2008/02/sylvie-joye.html

- Céline Martin: Maître de conférences à l’Université de Bordeaux3 (Ausonius, UMR 5607), chercheur associé au LAMOP: http://www-ausonius.u-bordeaux3.fr/prof/prof.htm

- Emmanuelle Santinelli: Maître de conférences à l’Université de Valenciennes (CALHISTE – Sociétés, milieux, anthropologie de l’espace), chercheur associé au LAMOP: http://www.univ-valenciennes.fr/CALHISTE/socieacuteteacutes-milieux-anth...

- Agnès Graceffa, Maison de la Recherche d'Artois, docteur des Universités de Lille3 et Hambourg ( « La question franque. Historiographie moderne comparée France Allemagne 1815-1996 autour de la question du peuplement mérovingien et de la notion de peuple » [Brepols, 2009], 2006, dir. R. Le Jan, H.W. Goetz), chercheur associé au LAMOP: http://expedito.univ-paris1.fr:8080/xml/Annuaire/fiche_personnelle.php?n...

- Gaëlle Calvet-Marcadé: docteur des Université Paris1 et Göttingen (« Donner, spolier, restituer. La défense des terres d’Église au IXe s. (814-882) : l’exemple de la province de Reims (thèse en cotutelle: dir. R. Le Jan et H. Röckelein, soutenue mai 2012)

- Aurélie Thomas: docteur de l'Université Paris1 « Les stratégies matrimoniales de l’aristocratie en Italie centro-méridionale (Bénévent, Salerne, Capoue, Spolète) » (dir.L. Feller, soutenue fév. 2012)

Doctorants:
- Adrien Bayard: « Les lieux élitaires au premier Moyen Âge en Auvergne : vecteurs de création de réseaux et de production de territoires ? Apports croisés des données textuelles et matérielles » (dir. R. Le Jan, codir. J. Burnouf)
- Antoine Bourrouilh: Analyse spatiale de l’habitat rural du haut Moyen Âge (Paris1, ArScAn): http://www.univ-paris1.fr/recherche/page-perso/page/?uid=e0491157853
- Claire de Cazanove: L'apparition des cartulaires en Germanie du Sud (collège doctoral franco-allemand, Paris1, dir. R. Le Jan)
- Arnaud Lestremau: « Pratiques anthroponymiques et identités sociales en Angleterre au milieu du Xe s.à la fin du XIe s. » (dir. R. Le Jan, codir. P. Bauduin)
- Zois Liarommatis: « L’image du roi de France pendant le règne de Philippe Auguste » (dir. R. Le Jan)
- Lucie Malbos: Les emporia en mer du Nord et leur hinterland (dir. R. Le Jan)
- Warren Pezé : Gottschalk. Les aspects sociaux de la querelle sur la prédestination (dir. R. Le Jan)
- Claire Tignolet: « Théodulfe d’Orléans (v.750-760-820/821), parcours biographique » (dir. R. Le Jan)

- Katharina Kaiser: « Les émotions dans les sources historiographiques du haut Moyen Âge » (Université de Mayence, dir. F.J. Felten, codir. R. Le Jan)

***************************************************************************

PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE, ACP (Analyse comparée des pouvoirs)

- Geneviève Bührer-Thierry: Professeur à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, directrice de l’équipe d’accueil ACP, chercheur associé au LAMOP: http://acp.univ-mlv.fr/chercheurs/genevieve-buehrer-thierry/

- Laurence Leleu: Post-doctorat dans le cadre de l’ANR-DFG Territorium. perceptions et pratiques dans les royaumes francs et postcarolingiens du 9e au 11e siècle; docteur de l'Université de Paris1 (« Semper patrui in fratrum filios seviunt. Les oncles se déchaînent toujours contre les fils de leurs frères. Autour de Thietmar de Mersebourg et de sa Chronique. Représentations de la parenté aristocratique en Germanie vers l’an mille dans les sources narrative », 2010, dir. R. Le Jan): http://lamop.univ-paris1.fr/Annuaire/previsualiser.php?nom=LELEU

- Jens Schneider: Ingénieur de recherche à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (équipe ACP), docteur de l'Université de Paderborn (« Auf der Suche nach dem verlorenen Reich. Lotharingien im 9. und 10. Jahrhundert » [Böhlau 2010], 2008, dir. J. Jarnut, codir. R.Le Jan): http://acp.univ-mlv.fr/chercheurs/jens-schneider ; http://www.flsh.unilim.fr/Rech/hludowicus/pdf/CV_schneider.pdf

Doctorant:
- Rodolphe Keller: Bénéficiaire d’une aide à la mobilité auprès de l’IFHA à Francfort, thèse en cours sur « les échanges non marchands de biens et de personnes aux marges orientales de l'empire carolingien (VIIIe-Xe siècles) » (dir. G. Bührer-Thierry): http://www.ifha.fr/spip.php?article392 ; http://acp.univ-mlv.fr/chercheurs/rodolphe-keller/
***************************************************************************

PARIS-OUEST NANTERRE LA DÉFENSE

- François Bougard: Professeur à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense: http://www.u-paris10.fr/1317/0/fiche___annuaireksup/

- Josiane Barbier: Maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense: http://www.artehis.eu/spip.php?article436

- Bruno Dumézil: Maître de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, Membre de l’Institut Universitaire de France: http://www.u-paris10.fr/11110/0/fiche___annuaireksup/&RH=dephis_enseigna... ; http://haghis.blogspot.com/2008/02/bruno-dumzil.html

- Valentina Toneatto: Maître de Conférences à l'Université Rennes2 Professeur invité à Pékin (partenariat EPHE-EHESS-Pékin), docteur de l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense (« Les langages de la richesse et la formation de la rationalité économique. Des origines patristiques aux lexiques de l’administration monastique du haut Moyen Âge (IVe-IXe siècle », dir.F. Bougard, 2009: Les banquiers du Seigneur. Évêques et moines face à la richesse (IVe-début IXe siècle), Presses Universitaires de Rennes, 2012: http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2913)

Doctorante:
- Émilie Kurdziel: Pensionnaire de la Fondation Thiers, thèse en cours (« Chanoines, chapitres cathédraux et églises collégiales dans le royaume d’Italie du IXe siècle à la réforme grégorienne », dir. F. Bougard)

***************************************************************************
Autres institutions françaises :

- Pierre Bauduin: Professeur à l’Université de Caen, directeur du Centre Michel de Boüard (CRAHAM – UMR 4273): http://www.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/spip.php?article22

- Anne Nissen-Jaubert: Professeur à l'Université Paris1: http://www.univ-paris1.fr/recherche/page-perso/page/?tx_oxcspagepersonnel_pi1[uid]=e0g411l04t9

- Philippe Depreux: Professeur à l'Université de Limoges, membre de l'Institut Universitaire de France, directeur du CERHILIM: http://www.unilim.fr/spip.php?article460&lang=fr ; http://www.flsh.unilim.fr/Rech/hludowicus/pdf/CV_depreux.pdf

- Luc Bourgeois: Maître de conférences habilité à diriger des recherches en archéologie médiévale à l’Université de Poitiers (CESCM): http://www.mshs.univ-poitiers.fr/cescm/spip.php?article12

- Noëlle Deflou-Leca: Maître de conférences à l’Université de Grenoble2 (LEM – UMR 8584, CERCOR): http://lem.vjf.cnrs.fr/Membres_LEM/Deflou_Leca.pdf

- Alban Gautier: Maître de conférences à l'Université du Littoral Côte d'Opale (CRHAEL, équipe du laboratoire HLLI - EA 4030): http://crhael.univ-littoral.fr/wp-content/uploads/2010/07/crhael-gautier...

- Charles Mériaux: Maître de conférences à l’Université de Lille3 (IRHIS – UMR 8529): http://irhis.recherche.univ-lille3.fr/5Meriaux.html ; http://haghis.blogspot.com/2008/02/charles-mriaux.html

***************************************************************************

ALLEMAGNE

- Hans Werner Goetz: Professeur à l’Université de Hambourg: http://www.geschichte.uni-hamburg.de/personal/goetz1.html

- Steffen Patzold: Professeur à l’Université de Tübingen: http://www.mittelalter.uni-tuebingen.de/?q=/personen/patzold/patzold.htm
***************************************************************************

ITALIE

PADOUE

- Cristina La Rocca: Professore Ordinario, Université de Padoue: http://www.storia.unipd.it/index.php?pagina=profilo&cod=mariacristina.la...

Doctorants:
- Laura Porceddu, « Il potere pontificio e la politica delle reliquie nell'Alto Medioevo » (thèse en cotutelle, dir. C. La Rocca et R. Le Jan de l'Université de Paris1): http://www.storia.unipd.it/index.php?pagina=schedadottorandi&cod=1232106...
- Francesco Veronese, « Traslazioni e translationes di reliquie in area veneta nel Medioevo (VIII-XII sec.) » (thèse en cotutelle, dir C. La Rocca et A.-M. Helvétius de l'Université de Paris8): http://www.storia.unipd.it/index.php?pagina=schedadottorandi&cod=1232106...

VENISE

- Stefano Gasparri: Professore Ordinario, Université Ca’ Foscari de Venise: http://www.unive.it/nqcontent.cfm?a_id=7043&persona=000307&vista=curr

- Flavia de Rubeis: Professore Associato, Université Ca’ Foscari de Venise: http://www.unive.it/nqcontent.cfm?a_id=7043&persona=002219&vista=curr

Doctorants:
- Tommaso Leso: Mobilità femminile e strategie familiari. Unioni matrimoniali all'esterno dei Regna, politiche aristocratiche e rapporti di forza in Europa occidentale, V-VIII secolo (dir. S. Gasparri)
- Chiara Provesi: Simbologia equestre e ruoli femminili: il linguaggio delle trasformazioni sociali in Italia Meridionale tra VI e X secolo (dir. S. Gasparri)

Autres institutions italiennes

- Vito Lore: Ricercatore universitario, Université de Rome3: http://www.uniroma3.it/persona.php?persona=+qf2rxjJXUjiYH9n1zakBR5xEsKX1PcFYVxHykTv0vQ=&cf={cf} ; http://fermi.univr.it/rm/redazione/Cv-Lore.htm

- Marco Stoffella: Ricercatore, Université de Vérone: http://www.daass.univr.it/main?ent=persona&id=6475&lang=it

***************************************************************************

ROYAUME UNI

- Stuart Airlie: Senior Lecturer, Université de Glasgow: http://www.gla.ac.uk/departments/history/staff/academicstaff/stuartairli...

- Charles West: Lecturer, Université de Birmingham: http://www.shef.ac.uk/history/staff/charles_west.html

- Chris Wickham: Professeur, Fellow du All Souls College, Oxford: http://www.shef.ac.uk/history/staff/charles_west.html
***************************************************************************

BRÉSIL

- Marcelo Candido da Silva: Professeur à l’Université de Sao Paulo (USP): http://www.fflch.usp.br/dh/pos/hs/index.php?option=com_content&view=arti...
***************************************************************************

Programme ALLIANCE « Competition in medieval society (500-1300) » (Columbia – Paris1)

COLUMBIA
- Adam Kosto: Associate Professor, Columbia University, New York: http://www.columbia.edu/cu/history/fac-bios/Kosto/faculty.html

Doctorants :
- Hannah Barker
- Jay Gundacker
- Michael Heil
- Jeffrey Wayno
***************************************************************************